thème : Réflexion Organisé par :

jeudi 11 février 2016 à 19h

Rencontre-débat Etre ouragans - Ecrits de la dissidence

Georges Lapierre sillonne le Mexique depuis de nombreuses années à la rencontre et en soutien aux communautés autonomes et indigènes.

Témoin privilégié d'insurrections telles que celle de Oaxaca en 2006, il analyse, dans ses livres et articles, les modes de luttes et d'auto-organisation de ces peuples insurgés, les espoirs et les freins à leur existence. Mais, surtout, il y nourrit la certitude qu'un autre modèle de société, plus égalitaire et en liens, est possible.

Dans son dernier ouvrage Être ouragans. Écrits de la dissidence, il nous invite à faire un pas de côté, à changer de lunettes et à adopter une vision du monde et de son organisation libérée de l'imposante vision occidentale, polluée par la domination du capitalisme. Pour cela, il prend comme point de repère "la dissidence".

Plus précisément, l'ouvrage se compose de trois parties qui interrogent notre temps et notre réalité :

De la réalité et des représentations que nous en avons, où l'auteur critique deux concepts propres à la représentation occidentale du monde et de l'être, celui de nature et celui d'individu.

Six thèses pour une brève histoire du capitalisme des origines à nos jours ou comment les marchands de l'Occident chrétien ont réussi à s'émanciper de la tutelle des États théocratiques pour imposer un point de vue unique et pauvre sur le monde et l'être humain - il s'agit là d'un discours sur l'apparence comme réalité.

L'expérience mexicaine, qui se présente comme une chronique des temps présents : l'auteur évoque la résistance au jour le jour que les peuples du Mexique opposent à l'avancée du monde marchand.
Un programme chargé et stimulant !

Source : http://www.barricade.be/agenda/2016/02/11/etr
Source : message reçu le 31 janvier 18h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs

Réagir

Vous pourriez avoir envie de réagir pour

  • indiquer une erreur ou un changement ;
  • signaler que, selon votre interprétation de la charte, cet évènement ne devrait pas figurer sur Démosphère ;
  • proposer un partage de voiture via la diffusion d'une annonce de covoiturage-libre.fr vers ce rendez-vous ;