thème : Réflexion Organisé par :

mercredi 11 mai 2016 à 19h

Débat du MHE 40 ans de luttes féministes pour l'accès au marché de l'emploi

Pour son 8e Mercredi Hors Emploi, Riposte.cte vous invite à venir tirer collectivement le bilan de plus de 40 années de luttes féministes pour le droit des femmes à accéder au marché du travail:
"Les femmes sur le marché du travail, libération ou double aliénation ? "

Avec :
- Irène Kaufer, militante syndicale et féministe de la première heure, administratrice de Garance (auto-défense féministe),
- Dominique Dauby (à confirmer), secrétaire régionale des Femmes Prévoyantes Socialistes de Liège-Huy-Waremme, présidente des Territoires de la Mémoire,
- et Sandy Simoni, animatrice permanente de Vie Féminine.

Auberge espagnole (pour qui veut) dès 18h
Docu (?) + prises de paroles dès 19h (!)
Débat démocratique dès 20h30.

« Après de nombreuses années de luttes, qui peu à peu transformèrent radicalement la réalité sociale et économique du monde occidental, les femmes ont gagné de manière irréversible l'accès au marché du travail. Quel bilan en tirer aujourd'hui ? Emancipation ou double aliénation ? »

Dans la foulée de mai '68, alors qu'il connaît une rapide expansion, le mouvement féministe réclame pour toutes les femmes un libre et légitime accès au marché du travail. C'est du moins ce que veut l'écrasante majorité du mouvement. La perspective est triple :
- gagner l'accès à un revenu propre et ainsi s'affranchir du salaire de leur époux ou de leur compagnon,
- obtenir une protection sociale équivalente à celle des hommes et acquise en leur propre nom et non en tant que personne à charge de leur partenaire,
- participer au développement de la société en prenant leur pleine place dans le champ de la production économique.

Derrière cela, il y a aussi l'idée bien sûr de s'émanciper, de s'affranchir du rôle auquel n'est attribué aucune valeur économique mais qui leur est « naturellement » dévolu : celui de l'élevage des enfants, du care familial et de l'entretien du foyer.

Presqu'un demi siècle plus tard, quel bilan tirer de ce mouvement qui a profondément et irréversiblement transformé les rapports sociaux ? La lutte pour l'accès à l'emploi était-il la piste pertinente ? Si oui, aujourd'hui le reste-t-elle ? Le capitalisme n'a-t-il pas intégré cette revendication pour se renforcer ? Existe-t-il des alternatives ? Où en est aujourd'hui la lutte pour la suppression du statut de cohabitant qui maintient majoritairement les femmes dans une sous-reconnaissance de la valeur économique dont, même hors emploi, elles sont pourtant les productrices ?

La soirée devrait être introduite par la diffusion d'un support (aidez-nous à trouver !!!) nous replongeant dans les années '70-'80 pour comprendre quels étaient à l'époque les enjeux et les arguments des revendications féministes, ré-entendre les débats qui faisaient rage y compris au sein même du mouvement féministe et découvrir les actions qui furent menées avec un indéniable succès mais avec un bilan qui reste sans doute à tirer.

https://www.facebook.com/events/1740756572827354/

Source : message reçu le 21 avril 16h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs

Réagir

Vous pourriez avoir envie de réagir pour

  • indiquer une erreur ou un changement ;
  • signaler que, selon votre interprétation de la charte, cet évènement ne devrait pas figurer sur Démosphère ;
  • proposer un partage de voiture via la diffusion d'une annonce de covoiturage-libre.fr vers ce rendez-vous ;