thème : Action Organisé par :

dimanche 1er mai 2016 à 19h

Assemblée STOP 45h Liège

Jeunes, précaires, travailleur.ses dans ou hors emploi, étudiant.es, allocataires, syndicalistes avons décidé de constituer une << Union des bloqueuses et bloqueurs des 45h>>. La loi Peeters n'est qu'un pas de plus vers la flexibilité totale du marché du travail rêvée par les patrons et les hommes/femmes politiques.

Une des propositions de ce projet est le calcul des heures prestées, non plus sur base hebdomadaire, mais sur base annuelle. Ceci permet d'étendre, selon la productivité requise, le nombre d'heures à 45 heures par semaines et à 9 heures par jour.

Les femmes, majoritairement discriminées sur le marché de l'emploi seront les plus touchées. En effet, travailler à mi-temps sera synonyme de plus grande flexibilité. Autrement dit, être les plus susceptibles de prester concrètement un temps-plein (voire un "super" temps plein) sur base d'un contrat à mi-temps. Ce qui signifie de cotiser pour sa pension et ses droits de chômage sur base d'un contrat mi-temps!

Autre proposition: un contrat intérimaire indéterminé! Càd contacté par téléphone à peine 24h avant pour aller bosser, à prendre ou à laisser!

Les conséquences de cette réforme sont que la vie du travailleur.euse est davantage soumise aux impératifs de l'entreprise. Aller chercher ses enfants à l'école, les faire garder, partir en vacances en famille, faire du sport, suivre une formation... Tout ceci deviendra problématique! Cette mesure est la mesure de trop, elle ne passera pas !

Nous avons donc décidé de nous organiser pour bloquer cette loi.

Notre union se veut une coordination d'assemblée locale démocratique où se réunissent celles et ceux qui veulent bloquer cette loi et son monde par tous les moyens nécessaires.

Source : message reçu le 28 avril 10h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs

Réagir

Vous pourriez avoir envie de réagir pour

  • indiquer une erreur ou un changement ;
  • signaler que, selon votre interprétation de la charte, cet évènement ne devrait pas figurer sur Démosphère ;
  • proposer un partage de voiture via la diffusion d'une annonce de covoiturage-libre.fr vers ce rendez-vous ;