samedi 10 septembre 2016 à 20h30

Concert veronique gillet & paolo zarcone + canti all arrabbiata

Véronique Gillet & Paolo Zarcone : Chansons pour relever la tête

V. Gillet Paolo Zarcone copyright Dominique Houcmant

A l'occasion de la sortie du double album Musiques pour relever la tête, Véronique Gillet et Paolo Zarcone nous reviennent avec les Chansons pour relever la tête sur des textes du poète sicilien Ignazio Buttitta et des pièces pour guitare seule ainsi que des chants issus de la tradition des Cantastorie, dont le célèbre Trenu di lu suli qui avait été écrit à l'époque par Buttitta en hommage aux victimes de la tragédie minière de Marcinelle en 56 .
A l'heure des célébrations du septantième anniversaire des accords sur l'immigration des travailleurs italiens vers la Belgique, ce voyage poéticomusical souligne les liens solides qui unissent encore aujourd'hui la Sicile à la Belgique !
« Un des charmes de Liège, ma ville natale, ce sont ces terrils et les italiens qui y ont laissé leur sueur…Depuis mon enfance, j'ai entendu le chant étrange de la langue Sicilienne dans les rues de notre 'Cité Ardente'.Grâce à ma guitare nomade, j'ai fait de nombreux voyages en Sicile. En 2011, j'ai rencontré Paolo Zarcone, un jeune 'cantastorie' qui fait revivre cette tradition orale séculaire…Sa voix a ravivé tous mes souvenirs et m'a donné envie de mettre en musique la poésie d'Ignazio Buttitta. » [Véronique Gillet]
» Lors de ma première visite à Liège et à Charleroi, je fus frappé par cette réalité : nous y croisons non seulement les enfants et petits-enfants héritiers de notre histoire, mais véritablement notre propre histoire. Nous y retrouvons quasi inchangés, la gestuelle, les dialectes et leurs accents spécifiques que, paradoxalement, nous sommes en train de perdre tristement chez nous en Sicile. » [Paolo Zarcone]

Canti all'arrabbiata

Courcelles

De la tradition séculaire des chants anarchistes italiens aux chants de la révolte de '68 en passant par les évocations de la guerre et de l'émigration.

Canti all'arrabbiata : Daniel Marcolungo, Vanni Della Giustina, Jamil Bahri

Penne all'arrabbiata :

Pâtes italiennes pimentées à la sauce "enragée" que l'on déguste avec un bon verre de vin…

…rouge!

Les cent cinquante ans de la florissante tradition des chants anarchistes et des chants de luttes italiens ont quant à eux inspiré ce pétillant parcours des « Canti All'Arrabbiata », évoquant aussi les révoltes de '68, les guerres et les migrations… (traduction assurée)

"Canto per chi non ha fortuna, canto per me…" « Je chante pour qui n'a pas de chance, je chante pour moi, je chante de rage à cette lune, contre toi, contre qui est riche et ne le sait pas, contre qui salira la vérité ; je vais et je chante à ce soleil qui viendra, se couchera, se relèvera, à la rage que cela me fait, à tant de gens dans l'obscurité, à la solitude dans la cité, aux illusions de l'humanité, à toutes les belles paroles qu'elle répétera. » ‎

Lina Wertmüller « Film d'Amour et d'Anarchie »

« …bras dessus bras dessous, Joyeux et c'est pour ça qu'ils sont toujours debout. »

Léo Ferré « Les Anarchistes »

Pinelli from Libellule on Vimeo.

Spectacle : 20h30

Paf : 8€

Source : message reçu le 18 août 19h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs

Réagir

Vous pourriez avoir envie de réagir pour

  • indiquer une erreur ou un changement ;
  • signaler que, selon votre interprétation de la charte, cet évènement ne devrait pas figurer sur Démosphère ;
  • proposer un partage de voiture via la diffusion d'une annonce de covoiturage-libre.fr vers ce rendez-vous ;