thème : Réflexion Organisé par : CAV

mercredi 12 mars 2014 à 12h

Protestation bruyante : La CAV appelle les vivisecteurs belges à justifier leurs actes !

Les universités Belges estiment qu'il est tout à fait normal que les citoyens paient des impôts pour financer leurs projets de recherche onéreux. N'est-il donc pas évident qu'ils prendront en compte l'avis des contribuables sur le type de recherche qu'ils effectuent ? La majorité des Belges est contre l'expérimentation animale. Cependant, les universités font très peu d'efforts pour investir dans les méthodes modernes non - animales. L'argent public est utilisé pour financer des expériences cruelles et dépassées sur des animaux. L'Université de Hasselt se réclame d'appliquer la stratégie « 3R »: réduction, raffinement et remplacement de l'expérimentation animale. Mais qu'est-ce qu'ils font concrètement pour y parvenir? Ils élargissent leurs animaleries avec 4000 animaux!

Dans les animaleries de l'Université de Liège, il y a encore beaucoup plus d'animaux! (1) Quand CAV a publié un rapport critique sur l'expérimentation animale à l'ULg, leurs porte-parole ne pouvait trouver un seul argument :

«La vivisection, ça n'existe plus à l'université de Liège. Il convient de parler plutôt de protocoles expérimentaux chirurgicaux sous anesthésie générale contrôlée».

En effet : le 'mot' vivisection n'est plus utilisé à ULg. Par contre, le scalpel et la perceuse de crâne sont toujours en usage ! Mais l'ULg ne pouvait donner aucun argument pour réfuter le contenu essentiel du rapport CAV, en particulier la souffrance inutile et insensée des animaux (2).

Programme :

- 12h-14h, Rectorat Uhasselt, Martelarenlaan 42, Hasselt: les activistes CAV déploient une bannière de 100 mètres avec une citation de Gandhi contre la vivisection

- 15h-17h, Rectorat ULg, Place du 20 Août, Liège: protestation bruyante contre la souffrance des animaux à l'ULg

(1) http://www.contrevivisection.org/index.php/ulg-tirelli
(2) http://www.contrevivisection.org/images/pdf/ulg.pdf

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs

Réagir

Vous pourriez avoir envie de réagir pour

  • indiquer une erreur ou un changement ;
  • signaler que, selon votre interprétation de la charte, cet évènement ne devrait pas figurer sur Démosphère ;
  • proposer un partage de voiture via la diffusion d'une annonce de covoiturage-libre.fr vers ce rendez-vous ;