samedi 22 mars 2014 à 15h30

Rencontre Jean-Luc De Meyer (Front 242)

Musique électronique, poésie, science-fiction et contraintes formelles.

Dans le cadre de la thématique "Sources ouvertes - L'Hybridation dans la création artistique".

Au cours de sa longue carrière (34 ans) comme auteur/interprète, Jean-Luc De Meyer a participé à de nombreux projets de musique électronique diversement médiatisés (Front 242, Underviewer, C-Tec, Cobalt60, 32Crash, Modern Cubism et d'autres), commis des dizaines d'albums et largement plus de mille concerts. En parallèle, il pratique le français, sa langue maternelle, dans une veine ouvertement oulipienne (Tous Contraints, 2008, recueil de réécritures facétieuses de textes célèbres).

Au départ froids, impersonnels et lugubres, ses textes et sa voix s'humanisent avec le temps à l'occasion de ses projets qui se multiplient ; son travail incorpore progressivement des sources d'inspiration aussi variées que le paranormal, la science-fiction, des considérations écologiques, la poésie (Dorothy Parker, Thomas Hardy, Charles Baudelaire, Norge), l'usage du français, les contraintes formelles et les figures de style.

A 50 ans bien sonnés, plus actif que jamais, il s'apprête à sortir pas moins de 4 albums pour la seule année 2014.

Lors de sa prestation, il nous expliquera comment il compose ses textes et pose sa voix dans la musique électronique, et détaillera ses sources d'inspiration : science-fiction, poésie, contraintes formelles, humour, figures de style, paranormal. Illustré par des écoutes de morceaux et des analyses de textes, cet exposé s'adresse à la fois à un public intéressé par un contenu textuel riche et varié, et aux auteurs, auxquels sont proposées des pistes originales de création.

Crédit photo: Fabienne Cresens

Source : http://bit.ly/1gac5HQ
Source : message reçu le 6 mars 11h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs

Réagir

Vous pourriez avoir envie de réagir pour

  • indiquer une erreur ou un changement ;
  • signaler que, selon votre interprétation de la charte, cet évènement ne devrait pas figurer sur Démosphère ;
  • proposer un partage de voiture via la diffusion d'une annonce de covoiturage-libre.fr vers ce rendez-vous ;