vendredi 26 avril 2019 à 15h30

Manifestation Pour la fermeture immédiate des 5 réacteurs belges les plus dangereux

À la date anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl du 26 avril 1986
Une action similaire sera menée simultanément à Cologne.

Horaire

  • 15 h : rassemblement à la gare du Nord (côté boulevard Simon Bolivar).
  • 16 h : début de la manifestation.
  • Vers 17 h : fin de la manifestation.

Déroulement

Vers 16 h, les manifestants se rendront en cortège devant le siège d'Engie-Electrabel situé à 400 m de la gare.

À la fin de la manifestation, tous les personnes présentes seront invitées à se coucher par terre pendant 1 minute pour évoquer les conséquences d'un accident nucléaire grave ; le début et la fin de cette action finale seront signalés par sirène et mégaphone.

Pas de discours prévu en fin de manifestation. N'oubliez pas vos pancartes et calicots pour montrer nos exigences à Engie et au pouvoir politique, ni de prévoir ce qu'il faut pour se coucher par terre.

Argumentaire :

Promotion

Si possible, imprimer les tracts et affiches en noir et blanc sur du papier jaune intense.

Soutien

Si vous êtes membre d'une association prête à soutenir la manifestation et à en faire la promotion (voir la rubrique promotion ci-dessus), écrivez-nous pour que nous l'ajoutions à la liste des associations qui soutiennent. De même, écrivez-nous si vous pouvez aider concrètement à l'organisation de la manifestation (avant et/ou le jour même).

Organisation

Fin du nucléaire asbl et Aachener Aktionsbündnis gegen Atomenergie.

Nucléaire et climat

Le fonctionnement d'un réacteur lui-même ne génère que peu de gaz à effet de serre (GES). Mais la filière nucléaire comporte de nombreuses autres étapes qui toutes nécessitent beaucoup d'énergie d'origine fossile et donc émettent des GES, principalement : extraction du minerai, broyage, raffinage, enrichissement de l'uranium, construction et démantèlement des centrales, conditionnement et stockage des déchets.

Le nucléaire génère environ 8 fois plus de GES que l'éolien par unité d'énergie produite. C'est là une affirmation étayée, alors même que pour plusieurs étapes du cycle de vie du nucléaire, les données ne sont pas disponibles ou sont très incertaines : enrichissement, démantèlement et gestion des déchets pendant plus de cent-mille ans. Pour l'enrichissement de l'uranium, l'industrie nucléaire mondiale consomme annuellement 150 000 tonnes de fluor et de chlore sous des formes diverses, qui peuvent constituer des GES dont le potentiel de réchauffement est beaucoup plus grand que celui du gaz carbonique (CO 2). Que deviennent-ils ? Quelle proportion est relâchée dans l'atmosphère ? Il n'existe pas de données accessibles pour répondre à ces questions.

Un seul réacteur de 1 GW nécessite annuellement l'extraction d'environ 200 000 tonnes de minerai*, une quantité qui est appelée à augmenter, le minerai exploité étant de moins en moins concentré. Les étapes d'extraction, broyage et raffinage produiront donc de plus en plus de GES. Dans quelques décennies, la quantité de GES émise par kWh nucléaire dépassera le niveau du kWh fossile.

__
* Auquel il convient d'ajouter les « roches stériles », c'est-à-dire les roches extraites mais non traitées, car présentant des taux d'uranium trop faible pour l'exploitation industrielle. Ce qui donne 800 000 tonnes supplémentaires, soit un total annuel de 1 million de tonnes de roche extraites par GW nucléaire, du moins en se basant sur les données de l'exploitation des mines d'uranium en France (source : IRSN).

Pour aller plus loin : Climate change and nuclear power, Jan Willem Storm van Leeuwen, 2017, 85 pages.

Source : http://www.findunucleaire.be/26042019.htm
Source : message reçu le 13 mars 15h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs

Réagir

Vous pourriez avoir envie de réagir pour

  • indiquer une erreur ou un changement ;
  • signaler que, selon votre interprétation de la charte, cet évènement ne devrait pas figurer sur Démosphère ;
  • proposer un partage de voiture via la diffusion d'une annonce de covoiturage-libre.fr vers ce rendez-vous ;