jeudi 10 octobre 2013 à 18h

Field Recording, paysage, cartographie et autres poésies sonores

Field Recording

Dans le cadre d'INSOLUTHERIE,
Une Animation autour du Field Recording

3 intervenants, en 3 phases successives

FIELD RECORDING, PAYSAGE, CARTOGRAPHIE ET AUTRES POÉSIES SONORES
Une collaboration de Point Culture, Barricade asbl et Wamabi, le réseau des bibliothèques de Waimes et Malmedy.

Le paysage sonore, grand orchestre d'instruments insolites à portée de toutes les oreilles, c'est notre lieu de vie. Des artistes y puisent leurs matières à composer et nous qu'en faisons-nous ?

Menu en trois temps, trois découvertes, trois intervenants :

  • En entrée : Vous est-il arrivé de vous promener en faisant une pause pour écouter ce qui se passe ? Certainement. Avec plus ou moins de plaisir. A tous moments nous sommes plongés dans un paysage sonore, nous en faisons partie, que cela soit en forêt, à la plage, en ville ou dans notre appartement. Tout ce qui nous entoure a une voix particulière. John Cage a prouvé que le silence n'existe pas, pourtant certaines voix y sont réduites. L'émerveillement que procure l'écoute attentive de cette poésie sonore permanente a suscité de nombreuses vocations. Le field recording, cette démarche qui consiste à promener son micro hors des studios d'enregistrement, se décline depuis un siècle selon des approches bien différentes : naturaliste, ethnologique, artistique ou liée au développement personnel et aux loisirs. A ce titre, le monde et ses paysages sonores constituent le plus grand orchestre d'instruments insolites à portée de toutes les oreilles curieuses. Petit tour d'horizon du sujet en une heure, avec illustrations et expériences sonores, par Pierre-Charles Offergeld.

Référence à trois livres clé :
Le Paysage Sonore : Le monde comme musique, R. Murray Schaeffer, 1977-2010, Wild Project.
Field Recording : L'usage sonore du monde en 100 albums, Alexandre Galand, 2012, Le mot et le reste.
Le Grand Orchestre Animal, Bernie Krause, 2013, Flammarion.

  • En plat : Découverte animée, avec Stéphane Noirhomme, d'une expérience de cartographie sonore sur Malmedy-Waimes, révélant la dimension sonore du territoire et la valeur que les sons y ont pour les gens qui y vivent et qui y passent.
  • En dessert : TAKATA SOADSU présente « BO PEN NIENG » (concert)

Des enregistrements de rencontres, de trajets en bus, d'une fête ou l'autre, de dialogues sonnant comme de joyeuses complaintes.
Le tout filtré comme le souvenir d'un rêve, un rêve a propos d'un voyage quelque part au Laos. Ici le voyage est mis au service d'une démarche musicale autant que la démarche est mise au service du voyage.
Les atmosphères de la vie courante et des rencontres sont troublées par le traitement du son et l'apport de pédales d'effets pour obtenir autant un dub atypique qu'une idée de la vie sur le bord du Mékong.
Takata Soadsu est un projet solo d'Henri Gonay, routard occasionnel (Même les oiseaux puent, Madadayo, Some tweetlove).

  • Le jeudi 10 octobre, à 18h, à Barricade, rue Pierreuse, 19 à 4000 Liège (04/222 06 22)
    Le mercredi 16 octobre, à 18h, à la Bibliothèque de
  • Malmedy, place du Châtelet, 7A à 4960 Malmedy (080/799 930)....Votre description du rdv...

Source : message reçu le 2 octobre 15h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs

Réagir

Vous pourriez avoir envie de réagir pour

  • indiquer une erreur ou un changement ;
  • signaler que, selon votre interprétation de la charte, cet évènement ne devrait pas figurer sur Démosphère ;
  • proposer un partage de voiture via la diffusion d'une annonce de covoiturage-libre.fr vers ce rendez-vous ;